Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 10:04
Généalogie.Nos cousins Billiard de Villefresne. Compagnie des indes, Capitaine de vaisseau.

 

Brest Recouvrance.

  1864 J. Noël Brest

 

  Peintre Jules Noël port de Brest 1864 Brest musée des beaux -arts. (photo)

 

 

 

Sources Archives.org

Henri Cordier 1849/1925.

Professeur à l'école spéciale des langues orientales vivantes et à l'école libre des sciences politiques à Paris

 

 

Henri Cordier les Français en Birmanie au XVIIIe siecle.

 

Notes et documents publiés par Henri Cordier d'après les archives du ministère de la marine et des colonies.

Extrait du journal de la campagne de la flûte du Roy la baleine commandée par le Sr Flouest ,lieutenant de frégate auxiliaire depuis le 12 février 1782 jusqu'au 28 mars 1786.

 

(flûte la baleine armée de 26 canons et 90 hommes d'équipage.)

 

Relation du naufrage du vaisseau Le Bougainville aux côtes du Pegu .                                                                                                                                                   L'équipage fait esclave par les lois de ce pays et racheté.
 

On apprit à Rangon dans le courant du mois d'août qu'un vaisseau etait peri à la côte du Pegu on ignorait à quelle nation il appartenaitet on resta dans cette incertitude jusqu'au 17 septembre qu'on annonça quatre Français arrivés à Mantou depuis deux jours provenant du vaisseau Le Bougainville.                                                                            Et qu'ils etaient retenus par le chef

du lieu cet endroit est situé de l'autre côté de la rivière et appartient à la reine d'Ava.

 

L'injustice qu'on opère envers ceux qui ont le malheur d'échouer sur les côtes du Pegu ,loin de leur tendre une main secourable ,le prince sur les terres du gouvernement duquel ils font naufrage les fait esclaves et ils resteront

dans cette état ,si des compatriotes zélè ne venaient pas a leur secours.

 

Mon interprète en ayant été instruit ,fut à Mantou pour demander ces quatre hommes au chef qui  les lui refusa

il vint me rendre compte des démarches qu'il avait feutes et leur peu de succès ,nous fûmes chez le Prince pour le prier de s'intéresser au sort de ces malheureux il nous promit qu'il ferait tout ce qui dépendrait de lui pour les faires élargir ,mais il nous observa que mantou n'étant pas de son gouvernement ,le chef pourrait faire des difficultés il envoya un bateau avec chikail pour aller de sa part réclamer les naufragés nous le vîmes revenir à midi sans avoir rien obtenu.

J'y fus l'après midi accompagné de MRS Audouard et Renaud Capitaine Français je portais avec moi un présent pour fléchir ce chef et le rendre plus traitable .

L'interprète employé tous les termes que l'humanité pouvait lui dicté et ne rien obtenir il eut pour toute réponse que le prince de Rangon l'avait fait menacer d'employer la force mais qu'il s'en mettait peu en peine.

Pendant le temps que la cause de ces malheureux se plaidait Mr Recoursé Officier de St Malo, et un des Quatre que nous réclamions nous fit le détail du naufrage et la situation malheureuse ou il avait laissé ses compagnons

d'infortune au nombre de vingt Français compris deux officiers et trente deux matelots lasarts.

Ils s'étaient perdus   côte de Dala après échoue sur un banc à trois lieux au large le 18 août à 8heures du matin Mr Totin le capitaine avait voulu se sauver dans la chaloupe avec six personnes le Chirurgien major et son neveu jeune enfant de huit ans mais la mer qui était forte grosse les avaient engloutis trois matelots seuls étaient parvenus au rivage .Les officiers et le reste de l'équipage avaient fait des radeaux sur lesquels ils étaient arrivés à terre après avoir lutté longtemps contre les flots et les courants rapides ils étaient restés vingt deux jours sur le rivage ne mangeant que des cocos provenant de la cargaison du vaisseau que la mer y jettait pendant ce temps ils furent

exposés à une pluie qui est continuelle dans cette saison .Ils tentèrent plusieurs fois à chercher un asile dans les bois mais la rencontre de plusieurs tigres et la trace d'autres animaux féroces les faisaient demeurer à l'endroit ou ils avaient échoué sans oser s'écarter.

Mr Recoursé réfléchissant sur une position aussi malheureuse essaya de ramener le courage abattu de ses compagnons. IL leur proposa de le suivre et de tenté tous les moyens possibles pour éviter une mort certaine puisque la nourriture etait sur le point de leur manqué les officiers ne voulurent pas suivre son avis ,alleguant que nous pouvant nager et ayant des rivières fort larges à traverser ils seraient toujours exposés sans pouvoir se sauver il n'y eut que les trois hommes que nous trouvâmes avec lui voulurent bien l'accompagner .

Ils passèrent les rivières à la nage pour approcher de Rangon ne mangeant que des racines et ce ne fut que le quatrième jour après avoir laissé leurs compagnons qu'ils trouvèrent une mauvaise pirogue toute percée

qu'ils raccommodèrent avec des branches d'arbre et de la mousse avec laquelle ils traversèrent la fausse rivière large de lieues et demie ainsi que plusieurs autres passages dangereux, et après avoir couru diffèrent danger ils aperçurent plusieurs Peguans qui étaient à la chasse.

Ces derniers les ayant vus prirent aussitôt la fuite ,mais les naufragés leur ayant fait connaître par leurs signes la détresse dans laquelle ils   revinrent à eux et les conduisirent à leur case ou ils leur donnèrent du ris à manger .ils les présentèrent à leur chef qui les fit embarqué sur un bateau pour les conduire à mantou.

Ils croyaient être à la fin de leurs malheurs apercevant les vaisseaux Français au port de Rangon.

Lorsqu'ils furent présentés au chef de Mantou qui les regarda comme étant ses esclaves.

M De Recoursé nous parut fort inquiet sur le sort des autres officiers et matelot qu'il avait laissés nus et dans la plus affreuse situation il nous dit que la veille qu'ils s'étaient séparés ils avaient trouvé le moyen de se procurer du feu

en frottant avec force deux morceaux de bois l'un contre l'autre ce qui leur était d'un grand secours pour se sécher et écarter les animaux féroce qui se présentaient continuellement .

l'interprète n'ayant pu fléchir le chef de Mantou ,nous laissâmes à regret ces quatre personnes en leur promettant de faire tout  ce qui dépendrait de nous pour leur procuré la liberté .

Au moment ou nous embarquions pour retourner a nos vaisseaux arrivent quatre balons armés de 80 hommes dans le premier etait un chikail envoyé par le prince de Rangon pour réclamer les naufragés ou les prendre de force ils avaient deja battu le tantam et se preparaient a faire une descente lorsqu'on aperçut  un petit ballon qui venait à Mantou traversant la rivière avec vitesse le chikail se douta qu'ils apportaient de nouveaux ordes du prince en effet il lui faisait dire que si le chef refusait constamment de délivrer les naufragés d'exiger au moins le principal

des quatre et que s'il persistait dans son refus d'employer la force pour  les lui enlever.Le chikail fit connaître au chef les intentions du prince de Rangon et après bien des difficultés il consentit à remettre l'officier qui passa dans le petit balon arrivé le dernier. De retour à Rangon nous fumes chez le prince et nous y menâmes M Recoursé à qui il fit beaucoup de questions pour connaître le lieu ou le vaisseau avait fait naufrage et savoir si on ne pourrait pas sauver des débris ,quoique ce dernier l'assurât que tout était couvert de sable à trois lieux en mer et à 50 de Rangon il ordonna cependant d'armer des balons et de partir avec cent hommes pour aller à l'endroit du naufrage, et y prendre les autres qui étaient restés sur le rivage.

Le prince m'obligea à fournir ce qui était nécessaire pour l'armement d'une chaloupe et les cordages et outils dont on pouvait avoir besoin pour retirer de la mer entre autres choses un baril de piastres qui avait été englouti avec le capitaine lorsqu'il voulut se sauver nous procurâmes à M Recoursé ses plus pressants besoins des vivres et vêtements pour ses compagnons si un heureux hasard les lui faisait retrouver .

 

 

 

 

Le naufrage du vaisseau le Bougainville en 1784 .                                                                                                                 (Notes perso Billard François Corentin De Villefresne)

 

Le1er octobre je reçus une lettre de Bassim que m'écrivait                                                                                                        M Billard De Villefresne capitaine en second du vaisseau

   naufragé dont voici le contenu.

 

M.

J'ai l'honneur de vous faire part du naufrage du vaisseau le bougainville le 18 août à l'entrée de la rivière de Dala

nous sommes à Bassim en nombre de cinq blanc nous attendons au premier jour le reste de l'équipage.                   Les chefs

de ce pays nous donnent l'espérance que nous partirons incessamment pour aller vous rejoindre.

On nous traite assez bien pour la nourriture, mais nous manquons des autres nécessités et nous sommes dans la dernière misère nous comptons sur les bontés que vous voudrez bien avoir pour nous.

Le Capitaine s'est noyé avec le Major et quatre hommes nous avons souffert cruellement ayant été vingt et un jours sur le rivage ,ne mangeant que des cocos un de nos officier et trois matelots ont pris la route de Rangon ,mais je crains qu'ils n'ayant été arrêtés comme nous ou qu'il leur soit arrivé quelque accident s'ils sont auprès de vous je vous prie de m'en

donner des nouvelles.Celui qui doit vous remettre cette lettre ne doit rester que deux jours à Rangon.

Vous m'obligerez de lui donner votre réponse .

J'ai l'honneur d'être etc...........

Signé Billard De Villefresne.

 

 

J'écrivis aussitôt à M Billard pour le rassurer

 

M.

J'ai reçu la lettre que vous m'avez fait l'honneur de m'écrire j'ai étè on ne peut plus sensible aux malheurs que vous avez éprouvés M Recoursé et les trois hommes dont vous me parlé m'ont fait connaître votre malheureuse

situation Vous devez voir M Audouard à Bassim qui vous instruira de ce qui c'est passé ici au sujet de ces quatre personnes M Recoursé a été envoyé par le prince de Rangon avec deux chaloupes et un ballon pour sauver quelques débris et vous emmener ,je lui avais donné quelques effets pour subvenir a vos plus pressants besoins.

Mais comme il ne vous aura pas trouvés je crois qu'il sera inquiet sur votre sort.

J'apprends avec plaisir que le chef de Bassin consent a vous faire passer à Rangon, et que vous êtes content de la nourriture je me flatte que l'arrivée de M Audouard fera presser votre départ et que j'aurai la satisfaction devous procurer quelques secours ainsi qu'a vos compagnons d'infortune soyez assuré du désir que j'ai de vous être utile

je souhaiterai que ce fût pour des circonstances moins malheureuses .La date de votre lettre me fait croire que vous êtes en chemin pour venir , ce qui m'empêche de vous faire passer des secours ,j'y pourvoirai à votre arrivée et je vous offre même une place sur la flûte que commande vos trois hommes sont  à bord ils commencent a reprendre des forces que les grandes fatigues leur avaient fait perdre. Le drack qui doit m'apporter de l'argent n'est pas encore arrivé.

J'ai l'honneur d'être etc..................

 

M Billard reçut ma reponse a Bassim et m'en accusa la reception.
 

 

A Bassim le 15 1784.

Jai eu la plus grande satisfaction en recevant de vos nouvelles je suis on ne peut reconnaissant des bontés que vous voulez bien avoir pour nous,et de la proposition honnête que vous me faites de me donner une place sur votre vaisseau que j'accepte avec plaisir . M Audouard est arrivé fort à propos ,nous espérons qu'il nous sera d'une grande utilité dans ce pays parce qu'il parai y jouir de la confiance des chefs ;Je négligerai rien pour rendre les frais moins considérables ,vous connaissez malheureusement trop bien le pays depuis le temps que vous y souffrez ,pour croire que nous sommes à notre aise.

Je pense que ma lettre devancera de peu l'empressement que j'ai de vous témoigner de vive voix ma reconnaissance.

C'est dans ces sentiments que j'ai l'honneur d'être etc.........

  Signé Billard de Villefresne.

Lettre de M Audouart.
 

 

  La présente vous sera remise par M Billard.Vous y trouverez un reçu de Macoda Fazirladin (Négociant Maure)

de 520 ticals de 25 pour cent que j'ai payé en acompte pour les frais qui ont étè faits pour la délivrance de Mrs Billard ,Lastelle et le reste de l'équipage du vaisseau naufragé plus un billet montant à la somme de 97 ticals et demi

pour avance de nourriture depuis le jour qu'ils furent arrêtés jusqu'à celui de leur arrivée à Bassim plus une pièce de sana du prix de dix ticals que j'ai fournie pour  l'écrivain du Chabandar qui a travaillé pendant le cours de leurs affaires.

Je vous prie de vouloir bien vous charger de ces billets et de m'en faire passer le montant ,je n'exige aucun intérêt ,le plaisir d'avoir obligé mes compatriotes n'est un salaire plus que suffisant .

J'ai l'honneur d'être etc..................

Signé Audouart.

 

 

arsenal-de-lorient-dr-BERNARD.jpg

  12/08/1753 Riec Naissance.

Billiard François Corentin Marie enfant de Jean Marie et de Le Grand Marie Jacquette

Parrain Le Bourhis Joseph Corentin NH Sieur De Kerillis

Marraine Mogis Marie Catherine Dlle

Notes Père Maître le Mère Dlle.

 

 

22/12/1782 Riec pays Pont-aven plublication de ban.

Billiart François Corentin Majeur de Riec fils de Jean Marie décédé et de Le Grand Marie Jacquette+

Notes concernant l'époux père est Maître originaire de Riec

Domicilié à Tremenéch en Léon.

Le Selin Renée ,de Nizon fille de Jean et de Quentel Marie.

Notes concernant l'épouse tous originaire de Nizon domicilié à Tremenéch en Léon.

 

Notes perso  Billiard François Corentin De Villefresne.

 

 

02/06/1829 Plozevet lieu-dit Bourg décé.

Billart françois Corentin Marie âgé de 77ans Débitant de Tabac

enfant de Jean Marie + et de Le Grand Marie Jacquette+

Conjoint Grosse Marguerite

Notes François Billiard veuf de Renée Cellein et Ancien Huissier près la cour d'assise à Quimper

Témoins Jean Baptiste Grosse 43ans Sabotier beau-frère et de Locronan.

 

 

aaaa-copie-1.jpg

 

 

Les professions de Billiard François Corentin Marie De Villefresne.

Avant la révolution de 1789 Capitaine de Vaisseau.

pendant la révolution Sous Lieutenant des douanes Concarneau.

Huissier près la cour d'assise à Quimper.

Débitant de tabac bourg de Plozevet en 1829.

 

 

18/12/1786 Brest Recouvrance.

Billiart de Villefresne Marie Louise fille de François Corentin Marie et de Sellin Renée

Parrain Ropars Louis

Marraine Billart Marie Marguerite.

 

19 Germ An 02( le 08 avril 1794) Concarneau.

Billard Virginie fille enfant de François Corentin Marie et de Sellin Renée

Sous Lieutenant des Douanes.

 

 

 

 

05/03/1723Nizon lieu-dit Pondaven       Actes des archives du Finistère.

 

Billiart Jan Marie enfant de Jan Marie et de Le Dorneuff Jacquette

Parrain Me Praden Jan François (s)

Marraine Delle Billart Marie Anne (s)

Notes père Me SR De Villefresne Mère Delle.

 

Rôle du Carnatic 1773/ 1775.

Billard Jean Marie origine Pont-Aven

2e Enseigne Officier a fait la campagne  Capitaine Chenu André Saint-Malo capitaine officier.

Operation armé à Pondichéry( inde) pour Lorient le15/12/1773

Désarmé à Lorient le 23/06/1775

Etape Pondichéry île Bourbon,Cap de Bonne Espérance Lorient.

Notes Vaisseau de l'Inde 

appartenant au SR Bérard.

 

  Notes pers billiard Jean Marie union Marie Jacquette Le Grand

  Né 1723 Dcd en 1779

800px-Vue_des_magasins_de_la_Compagnie_des_Indes_a_Pondich.jpg

Compagnie des Indes Pondichéry Inde.

350px-Comptoirsinde.png

  sources fr.wikipedia.org

 

Généalogie Billiard simplifiée

 

                 Locronan 29

                Pierre Billard  Notaire Royal  (sosa)                                                                                 Louise Halnay

                                                                                                                                                                 Dlle (sosa)

                 1677 Sr de Champaigne                                                                                                   1636 + 1696                                

                  Ascendant direct                                                                                                                                                                             

               Nizon Pont-Aven 29

               jean Billiard    Sergent Royal  (sosa)                                                                                 Mauricette Le Priat

               1666 +1738 Sr de Kerdavid et de Kerdaniel                                                                     Dlle

                Ascendant direct

                                                                                                                                                                Le Dréau Anne

                                                                                                                                                                Dlle (sosa)

                                              Nizon Pont-Aven.

              Jan Marie Billiard  Maître                                                                                            Jacquette Le Dorneuf 

              1697 + 1743 Sr de Villefresne                                                                                                 Dlle

               Ascendant collatéral

               Demi -Frère  de Billiard Symphorien Ascendant direct Maître Huissier.                                                                                                                                                                                 

             Jan Marie Billiard  2e Enseigne Officier.                                                                   Marie Jacquette Le Grand 

              1723 + 1779 Sr de Villefresne                                                                                                    Dlle

             Ascendant collatéral                                                                                                                                                                                    

            François Corentin Marie Capitaine de vaisseau                                                       Marie Renée Le Scellin 

            Billiard 1753 + 1829 Sr de Villefresne                                                                                          Dlle

            Ascendant collatéral                                                                                                                                                                                             

                                                              Marie Guillemette Billiard 1784 + 1872

                                                              St Pierre Quilbignon pays de Brest

 

                                                              Marie Louise Billiard De Villefresne 1786

                                                              Brest Recouvrance

 

                                                              Billiard Jean François 20/03/1789

                                                              Concarneau

 

                                                              Billiard virginie 19 germ an 02 (08/04/1794)

                                                             Concarneau

 

                                                              Billiard Marie Anne Louise 19 prai an 04 ( 07/071796)

                                                              Quimper

 

                                                             Billiard Françoise Renée 19 prai an 04 (07/07/1796)

                                                             Quimper

 

 

      04/02/1823 Ploneour Pays Bigouden Mariage

Blanchy Joseph né le 13/12/1770 à Principauté Monaco débitant de tabac fils de Charles + et deGastaud Catherine +

veuf de Ducret Perrine

Billiart Marie Guillemette Née le 06/10/1784 à Brest fille de françois huissier et de Sellin Renée +

Notes épouse père huissier en cour d'assises.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Généalogie Bretonne et Essonnoise.
  • : Généalogie des familles Billard Dupré sur Marcoussis 91 et Bretagne Finistère. Généalogie des familles Guignard touraine, Marchand Charente M, Madirâa Menjou le Béarn. Adresse de mon 1er blog sur over-blog 29.91bretagne-essonne.over-blog .com
  • Contact

Recherche